img tyls

Comment le corps nous rappelle nos blessures

As-tu déjà traversé  une étape où tout va bien, où l’harmonie et l’équilibre semblent s’être installés quand, tout à coup, tu te lèves un matin la larme à l’œil et une tristesse inexplicable au cœur ? Tu te sens peut-être abandonné(e) sans raison apparente ou pas à la hauteur malgré les éloges sur la qualité de ton travail ? Tu souffres peut-être même  de maux physiques, tels des migraines, de la constipation ou des nausées qui viennent troubler la paix si justement gagnée.

Eh bien…tu es peut être à un anniversaire. Mais lequel ? Celui d’un événement douloureux de ton passé comme une rupture, un accident, une perte ou une maladie. Rappelons-nous que le corps a une mémoire et que notre horloge interne est sans faille. Ainsi, notre corps reproduit, souvent à la même date ou la même période où s’est produit événement douloureux, certains des symptômes physiques et émotionnels qui étaient présents alors.

C’est le cas de Suzanne qui est une femme comblée par la vie. Elle fait un métier qui la passionne et dans lequel elle connaît un franc succès. Elle a un amoureux avec qui elle vit un amour réciproque, et jouit d’une bonne santé et d’une situation financière stable. Tout semble bien aller pour elle. Pourtant, aujourd’hui sans savoir pourquoi, elle semble paralysée, avec une sensation de vide insoutenable au ventre. Elle se méfie de ses collègues et le doute s’est emparé d’elle. Elle n’arrête pas de se dénigrer en se comparant aux autres, ne s’estimant pas à la hauteur. De plus, elle semble avoir une gastro sans savoir où elle l’a contracté. Que se passe-t-il donc ?

En fait, il y a trois ans presque jour pour jour, son mari l’a quitté pour une autre femme. Au moment où il lui a appris sa décision, elle s’était sentie comme précipitée dans le vide, les pensées se bousculant dans sa tête et confirmant des doutes qu’elle s’était efforcée d’ignorer. Elle se méfiait de cette collègue de travail de son mari mais n’avait pas voulu accorder de l’importance à cette intuition. Dans les jours qui ont suivi ce triste départ, dégoûté par la trahison de son mari, le corps de Suzanne a été incapable de retenir la nourriture; tout ce qui y entrait, en sortait aussitôt. Elle ne cessait pas de culpabiliser, se répétant qu’il était naturel qu’il la quitte, car elle n’était pas aussi belle, intelligente, et ainsi de suite. Le corps de Suzanne se rappelle aujourd’hui de cet événement et reproduit les mêmes symptômes.

Voici les indices qui indiquent que tu es peut-être à un anniversaire :

  1. Des émotions intenses que tu n’arrives pas à expliquer ou contrôler
  2. Des malaises physiques qui peuvent s’étaler sur plusieurs jours ou semaines et qui ne s’améliorent pas avec des traitements
  3. Des pensées récurrentes qui semblent incohérentes avec ta réalité
  4. Un état généralisé de mal être malgré une situation présente satisfaisante.

Sache que ton corps peut choisir de reproduire de manière physique un « état émotionnel » que tu as vécu lors de l’événement en question, et vice-versa. Ainsi, si tu as été dans la retenue pendant les jours qui ont précédé une rupture, refusant de donner libre cours à tes émotions, tu pourrais à l’anniversaire de cet événement ressentir de la constipation. Ou, si tu as été accablé(e) par les préoccupations les jours qui ont précédé la signature d’une faillite, tu pourrais vivre des migraines à la même période l’année suivante.

Que faire pour limiter les effets de ces anniversaires sur notre corps et nos états d’être?

  1. La première question à te poser si tu ressens un des symptômes mentionnés plus haut, c’est : que m’est-il arrivé à la même date ou période l’année dernière et l’année d’avant.
  2. Si tu réalises que tu es à un anniversaire, je t’invite à le souligner. Comment?
    1. En posant un geste symbolique envers la personne qui est partie pour honorer son passage dans ta vie.
    2. S’il s’agit de l’anniversaire d’une maladie que tu as surmonté, pourquoi ne pas le fêter avec des amis ou t’accorder un temps privilégié avec ton corps, tel un massage ou un bain, pour le remercier de sa résilience.
    3. Si c’est l’anniversaire d’une faillite, d’un échec professionnel, d’une mise à pied ou d’une rupture, il serait adéquat de te demander si tu as vraiment tourné la page sur cet événement. Un rituel de pardon pourrait t’aider à clore ce chapitre de ta vie.

Enfin, je te rappelle que chaque événement de la vie est porteur d’un cadeau de sagesse, d’un apprentissage. Quand les anniversaires s’avèrent difficiles, c’est parfois le signe que nous avons oublié d’identifier le cadeau derrière l’expérience et que la guérison n’a pas été complétée.

Pourquoi ne pas profiter du message pour le faire?

 

 

Cristina Tejeda

Coaching amoureux 

www.facebook.com/cristinatejedacoaching

www.cristinatejeda.com