img tyls

Je ne veux pas que mon linge sente le chimique !

L’été dernier, une amie m’avait refilé des bouteilles de détergent à lessive qu’elle avait eu en super solde. Adepte du couponnage, elle en avait comme 20 bouteilles à la maison, mais voulait partager sa bonne fortune avec moi…

Drôle, j’avais jamais entendu parler de ce savon à linge au parfum « passion fruits exotiques » ni vu quelque part sur une étagère de magasin, cette bouteille de plastique fuchsia fluo au bouchon vert pomme tape à l’œil.

Pour ma part, je ne suis pas du genre à me formaliser sur le look d’une bouteille de produit ménager, c’est ce qu’il y a dedans qui m’importe.

J’ai fini par essayer la lessive liquide donnée si généreusement par mon amie ! J’ai parti une brassée et tout à coup, j’ai senti…

« C’est quoi cette odeur sucrée de jus de fruits artificiel, de bonbons acidulés qui embaume mon appartement ? »

Après quelques minutes à rechercher la source de cette odeur certainement pas naturelle, j’ai vite compris que les effluves provenaient de ma brassée de serviettes qui culbutaient tranquillement dans ma laveuse.

Après un passage dans la sécheuse, mes serviettes sentaient… le pinacolada !

L’odeur artificielle à souhait a persisté longtemps dans mes serviettes. Ça sentait « le vieux drink » plus de deux semaines après les avoir rangés.

UNE CHANCE QUE JE N’AI PAS LAVÉ MES VÊTEMENTS AVEC ÇA !

Ça sentait plus le chimique que d’autre chose et ça de me plaisait pas du tout !

Les bouteilles rose néon ont pris le chemin de l’écocentre et ma bouteille de détergent naturel a retrouvé sa place privilégiée à côté de ma laveuse.

J’aime bien que mes vêtements sentent quelque chose quand ils sont fraîchement lavés, mais PAS TROP et je ne veux surtout pas que ça sente le chimique ou le parfum cheap ! Et puis, il y a une limite à mettre ma peau en contact avec des trucs qui sentent fort et dont je ne connais pas la provenance.

On ne s’en rend souvent pas compte, mais le parfum dans la lessive, c’est comme le parfum qu’on met sur notre peau. La chaleur de notre corps active les molécules qui composent les fragrances imprégnées dans les fibres textiles et c’est absorbé par notre peau au même titre que le parfum pour madame et monsieur qu’on vaporise directement sur notre corps… En combinant les deux, on est quitte pour un méchant mix d’odeurs et de substances…

C’est que les produits chimiques qui servent à la fabrication de certains parfums sont nocifs pour la santé. Idem pour les parfums et colorants chimiques qui entrent dans la composition des détergents à lessive. En plus, les personnes qui sont allergiques ou intolérantes aux parfums vont l’être tout autant avec les produits parfumés pour la lessive.

C’est toujours mieux de connaître les ingrédients qui composent vos produits ménagers, quel qu’il soit. Je n’achète d’ailleurs plus de marques de détergent qui n’indiquent pas les ingrédients sur la bouteille !

Qu’est qu’on fait alors si on aime que ça sente bon, mais qu’on veux faire attention à sa santé ?

Ça commence à se savoir que pour une lessive propre, fraîche et sans danger pour la santé, il existe des alternatives aux produits commerciaux qui sentent le chimique. Des lessives dites « naturelles » avec des formulations sans agents toxiques qui font la job et qui sont efficaces pour nettoyer et enlever les taches tout en étant doux et non irritants pour la peau.

C’est pour cela que je reste fidèle à mon savon à lessive fleurs d’amandier oNature qui parfume si subtilement mes vêtements. C’est juste assez pour moi et comme je ne porte pas d’autres parfums, je suis à l’abri des « méchants mix » !

Je lave et je me parfume au naturel et ça me va bien !

 

Pourquoi ne pas essayer l’eau de linge !

Vous avez déjà vu les pubs où on voit des personnes sentir leurs vêtements, serviettes et draps avec insistance ? En fait, c’est un réflexe naturel ! On aime aussi que notre linge sente bon après la lessive, ça nous dit que c’est propre, que c’est frais lavé, que c’est confortable !

Mais quand ça sent bon trop longtemps après le lavage…on est en droit de se questionner. Une odeur agréable, mais artificiellement maintenue dans nos tissus, est-elle bonne pour notre santé ?

Pour ma part, j’essaie de ne pas utiliser des produits qui contiennent des substances chimiques réputées pour êtres nocives.

C’est pour cela que  j’utilise une marque de savon à lessive naturel et dont les ingrédients sont indiqués sur la bouteille. Mais comme les éléments naturels se dégradent beaucoup rapidement que les éléments chimiques, je sais que mes vêtements, mes serviettes et mes draps vont tous de même finir par sentir le fond d’armoire et de tiroirs si je les range longtemps.

Ma solution c’est l’eau de linge ! J’en utilise partout.

La meilleure eau de linge est fabriquée avec de l’eau sans calcaire combinée à des huiles essentielles de sources naturelles.

Migraineuse comme moi qui a du mal à supporter les odeurs fortes, adore l’eau de linge, car c’est juste assez odorant sans donner l’impression de dominer vos narines. C’est juste assez pour raviver discrètement la fraîcheur des textiles récemment lavés.

Je vaporise mes draps avec de l’eau de linge à la lavande oNature. C’est mon rituel sensuel avant de dormir, car ça optimise la qualité de mon sommeil, mais j’utilise à l’occasion de l’eau de linge « orangerie » quand le but d’être au lit n’est pas de dormir....

 Je vaporise aussi de l’eau de linge fleur de coton sur toute la literie qui est rangée, surtout celle que je réserve pour la chambre d’ami. Ça sent le propre comme les draps qu’on a fait sécher au grand air.

J’en vaporise dans mon garde-robe régulièrement. Comme c’est sans danger pour les tissus (et pour moi-même) et selon les saisons, je choisis un arôme qui se dégagera subtilement, de façon évanescente de mes vêtements en les portant.

«J’aime bien quand on me dit : « c’est-tu toi qui sens bon de même ? »

Pourquoi ne pas vaporiser de l’eau de linge sur les vêtements au lieu de se mettre du parfum ou une eau de toilette sur notre peau ! Moi je trouve que c’est une alternative saine aux parfums souvent trop capiteux et lourd et avec l’eau de linge, je suis certaine de ne pas absorber de produits chimiques par la peau.

Essayez l’eau de linge dans la sécheuse et dans le fer à repasser !

J’ai décidé d’éliminer les feuilles d’assouplisseurs à tissus, car ma conscience écoresponsable me dit que je peux faire autrement. J’utilise maintenant une boulette de papier d’aluminium pour les grosses brassées et je vaporise sur les tissus de d’eau de linge de mon choix avant de partir la sécheuse.

J’ai aussi appris que repasser le textile enlevait automatiquement la statique. Alors je repasse davantage avec une touche d’eau de linge vaporisée directement sur les vêtements pour parfumer délicatement. Ça a rendu l’étape du repassage (que je détestais avant) beaucoup plus agréable, comme une séance d’aromathérapie.

Essayez pour voir !

 

img tyls