Jésus est-il vraiment né un 25 décembre?

img tyls

À partir de l'Évangile de Saint Luc et de l'archéologie

Saint Luc rapporte que Zacharie a servi au Temple dans le groupe d'Abias (Lc 1, 5). Le service du Temple était assuré par 24 groupes de prêtres, servant chacun deux fois pas année.

Les travaux de l'archéologue Josef Heinrich Friedlieb permettent d'établir à quel moment ce cycle de service commençait, et donc de dater le temps où Zacharie servait au Temple. Sur notre calendrier, le second service du groupe d'Abias correspond à une semaine qui va du 22 septembre au 8 octobre.

Cela ne représente pas une preuve en soi, mais montre au moins que les dates liturgiques du 24 juin (Jean-Baptiste) et du 25 décembre (Jésus) sont plausibles.

22 septembre au 8 octobre (Annonce à Zacharie, suivie de la conception de Jean-Baptiste) + 9 mois de grossesse = 22 juin au 8 juillet

22 septembre au 8 octobre + 6 mois (délais entre l'annonce à Zacharie et l'Annonciation à Marie, selon Lc 1, 26) + 9 mois de grossesse = 22 décembre au 8 janvier

À partir de la Tradition

Dr Taylor Marshall demande : Est-ce que la Bienheureuse Vierge Marie aurait pu oublier la naissance de son fils Jésus-Christ? Aurait-elle pu oublier le jour de l'Annonciation, où elle a appris qu'elle porterait le Fils de Dieu, le Messie? Est-ce que les Apôtres n'auraient pas aimé entendre l'histoire de Marie? Celui qui a écrit que " le Verbe s'est fait chair" n'aurait-il pas été intéressé par les détails de Sa naissance?

Il est en effet difficile d'imaginer que la date de la naissance du Christ n'ait pas fait partie de la tradition transmise par les Apôtres à leurs successeurs et que cette date n'ait pas été commémorée par les premières communautés chrétiennes. De fait, il y a des traces écrites de la célébration de Noël dès le 2e siècle :

img tyls
img tyls

Le pape Saint Telesphorus (126-137), sans toutefois mentionner la date, parle de la célébration de la messe de Noël dans le Liber Pontificalis.

Theophilus (115-181), évêque de Césarée en Palestine, écrit : “We ought to celebrate the birthday of Our Lord on what day soever the 25th of December shall happen.”

Saint Hippolyte (170-240) écrit  "The First Advent of our Lord in the flesh occurred when He was born in Bethlehem, was December 25th, a Wednesday, while Augustus was in his forty-second year, which is five thousand and five hundred years from Adam. He suffered in the thirty-third year, March 25th, Friday, the eighteenth year of Tiberius Caesar, while Rufus and Roubellion were Consuls"

Saint Augustin (354 – 430) confirme la tradition du 25 mars comme étant la date de la conception du Messie et du 25 décembre comme étant la date de sa naissance : "For Christ is believed to have been conceived on the 25th of March, upon which day also he suffered; so the womb of the Virgin, in which he was conceived, where no one of mortals was begotten, corresponds to the new grave in which he was buried, wherein was never man laid, neither before him nor since. But he was born, according to tradition, upon December the 25th."

img tyls
img tyls

Le 25 décembre, une fête païenne christianisée?

L'idée selon laquelle le 25 décembre a d'abord été une fête païenne est une idée répandue, mais sans fondement. Il faut d'abord spécifier que la fête païenne "concurrente" à Noël n'est pas le solstice d'hiver, qui tombe à une autre date, mais la fête de la naissance du Soleil Invaincu (Sol Invictus), fêtée également le 25 décembre à une certaine époque.

Toutefois, l'hypothèse de la christianisation de la fête de la naissance de Sol Invictus ne tient pas la route. D'abord le culte du Sol Invictus n'a été introduit qu'en 274 par l'Empereur Aurélien, bien après la naissance du christianisme.

Ensuite, pour ce qui est la fête de la naissance de Sol Invictus le 25 décembre, la première trace écrite de cette célébration païenne date de 354. Or dans le document en question, on fait  également mention de la date du 25 décembre comme étant : “natus Christus in Betleem Iudeae” (naissance du Christ à Bethlehem de Judée.)

Est-ce un hasard si les deux fêtes avaient lieu la même journée? À cette époque, l'Empereur romain était Julien dit "Julien l'Apostat". Cet empereur avait été élevé dans la foi chrétienne mais avait apostasié et désirait rétablir le culte païen dans l'Empire romain. Tout semble donc indiquer que le 25 décembre n'est pas une fête païenne que l'Église aurait christianisée, mais une fête chrétienne qu'un empereur apostat a voulu paganiser.

img tyls

Par Stéphane Bürgi

Source : MARSHALL Taylor, God’s Birthday: Why Christ Was Born on December 25 and Why It Matters, Saint John Press, Dallas, 2013, 58 p.