img tyls

Les amitiés inutiles !

Avez-vous fait le ménage dans vos amitiés récemment ? Pas le ménage de Facebook, car pour ma part, c’est vraiment futile cette mode de « débarquer » quelqu’un de son Facebook quand on est fâché contre lui ou que l’on boude...

Facebook n’est généralement pas le reflet de la VRAIE réalité de votre cercle amical et de vos proches connaissances. C’est une vitrine un peu idéalisée mais pour le moins réconfortante et utile. On y fait cependant le ménage, de temps en temps, pour influencer autant soit peu l’algorithme en se débarrassant des profils que vous savez passifs ou inadéquats avec vos valeurs.

Pour ma part, les VRAIS AMIS, vous leur parlez de vive voix une fois de temps en temps (même si c’est une fois par année ou aux trois ans) ou avec qui vous entretenez une correspondance intéressante en ligne (comme on le faisait dans le temps avec des « penpal »).

Les vrais amis, sont ceux que vous considérez comme vos cousines et cousins, que vous aimez beaucoup mais que ne vous voyez pas souvent. Les vrais amis, sont ceux qui passent par-dessus les conflits stériles, qui se font confiance, qui ont une attitude altruiste et sincère les uns envers les autres.

Les vrais amis se foutent un peu de Facebook, mais s’en servent pour se tenir au courant des bonheurs ou malheurs des autres et profiter de ce formidable moyen de communication pour faire un petit allo, envoyer un encouragement, montrer qu’on est solidaire…

Les amitiés à foutre à la poubelle !

Les amitiés inutiles sont celles qui s’imposent sans ménagement, qui essaient de dominer le discours de l’autre, qui laissent régulièrement pointer leurs petites jalousies, leurs rancunes ou les côtés désagréables de leur personnalité (mais toujours en se justifiant qu’ils vivent des moments difficiles) ou qui espère que vous allez « liker » tout ce qu’ils mettent en ligne, mais qui en retour, demeure hyper passif vis-à-vis vos posts.

Ces amitiés inutiles sont celles qui exigent que vous soyez capable de lire leurs pensées, de vous mettre dans leur tête et de déchiffrer des messages codés dont ils sont les seuls à connaître la clé de déchiffrement. Ces amitiés inutiles vivent dans leurs petits mondes et cultivent toutes sortes de mauvaises herbes dans leur jardin tout en reluquant celui du voisin pour mieux le dénigrer…

Les amitiés inutiles pour ma part sont celles pour qui ont profité largement de mon ouverture d’esprit, des efforts constants que je fais pour pratiquer l’altruisme plutôt que l’égocentrisme  ou le replis sur soi (pas toujours facile !), de ma générosité quelquefois excessive et de ma bonne volonté (mais là il y a des limites !).

Ces amitiés inutiles m’ont redonné, je l’admets, mais au compte-goutte et en inscrivant le tout religieusement dans un registre détaillé pour mieux me le balancer au visage au moment opportun pour eux. J’ai décidé de m’en débarrasser, de les mettre à la poubelle !

Je viens donc de faire un certain ménage de mes amitiés, mais pas sur Facebook.

Amis FB, pas d'inquiétude pour vous !

C’est la fin de l’année, c’est approprié…

J’ai eu une année à la fois passionnante et difficile, car j’ai choisi une avenue sans filets de sécurité où je sors disons pas mal de ma zone de confort. C’est un peu pour moi, une année initiatique qui se termine et j’ai décidé de clore le tout avec détermination. J’ai beaucoup d’optimisme pour la suite des choses et j’ose croire que mes paris seront gagnants.

Sur ce, je vous souhaite de super belles Fêtes et une super nouvelle année !

18 décembre 2016